TOUSCHALETS, le spécialiste du chalet et de l'abri de jardin en bois

Les origines de votre abri de jardin

Publié par le 08/01/2017

Les origines de votre abri de jardin

Avant que votre abri de jardin ne soit installé chez vous, tout un processus est engagé pour vous permettre d’en profiter pendant de longues années. Voyons ici les différentes étapes de ce processus :

1- Les origines du bois :

Nos abris de jardin sont réalisés en épicéa. L’épicéa est une espèce d’arbres résineux de la famille des Pinacées et du genre Picea. Au Québec, l’arbre est également appelé épinette de Norvège. Il présente des cônes à port retombant, ce qui le distingue du Sapin blanc. Ce conifère d’origine européenne peut être cultivé. Une forêt composée essentiellement d’épicéa est appelée « pessière ».

Parmi toutes ces qualités nous avons décidé de vous énumérer les plus intéressantes.

 

  • Bonne tenue et modulable : En effet, l’épicéa est un bois tendre permettant une maniabilité et une bonne fixation dans tous les types de constructions.
  • Protection naturelle : l’épicéa possède une meilleure protection naturelle face aux attaques extérieures (termites…). Cependant, il est conseillé de le traiter avant la construction.
  • Son poids : l’épicéa pèse jusqu’a cinq fois moins lourd que le béton. Ce qui n’enlève en rien à sa solidité.
  • Son isolation : la conductivité thermique de l’ épicéa est 15 fois plus faible que celle de l’acier. C’est un matériau qui est donc naturellement isolant ce qui vous permettra de réduire vos consommations énergétiques.

On retrouve cette variété de résineux dans des zones assez vastes; mais pour notre part, nous travaillons essentiellement avec des bois du Nord de l’Europe réputés pour leur forte densité.

Zone d'épicéas

2- L’abattage et l’acheminement :

L’arbre est un être vivant ; il lui faut donc un certain nombre d’années pour devenir adulte et acquérir toutes les qualités qui lui sont propres. Pour permettre une meilleure gestion des forets et de l’abattage, des normes ont été mises en place : 

  • Gestion durable des forêts : un arbre abattu, 1 arbre replanté
  • Meilleures règles sociales dans le travail
  • Plus de respect de l’environnement

Il s’agit des normes PEFC et FSc, qui vous assurent une garantie de gestion des forêts de façon responsable.

 

Normes PEFC et FSC

 

L’abattage est la première étape de la transformation du bois. Il va permettre le passage de l’état d’arbre à l’état de “GRUME”. c’est à dire de tronc écimé, et débarrassé du houppier ainsi que des branches.

Abattage et préparation des grumes

Ces grumes vont être stockées avant acheminement en bordure de forêt dans une zone de chargement plus aisé…

Stockage des grumes

puis acheminées par camions adaptés vers la scierie, qui n’est pas forcément aux abords de la forêt :

Le chargement des grumes

La livraison des grumes

 

3- La préparation des grumes :

A l’arrivée en scierie, les grumes sont dans un premier temps calibrées et triées :

Premier tri des grumes

Des machines très puissantes et sophistiquées ont été mises en place de manière à permettre une mécanisation optimale de cette opération.

Second tri dans les grumes

Une fois cette opération de tri terminé, débute la grosse phase de transformation : c’est ici que vont apparaître les madriers, planches, lames etc… 

4- Le sciage :

Chaque partie de la grume va avoir des résistances mécaniques différentes, et donc une utilité différente.

Optimisation de la grume

Une optimisation dans les coupes permettra de produire des madriers, des planches, des lames plutôt destinées à devenir des lambris, baguettes, tasseaux, etc … La partie qui nous intéresse dans l’élaboration de votre abri de jardin est la partie centrale de l’agrume, partie qui offre la meilleure résistance mécanique.

Toutes les grumes sont débitées suivant une programmation établie numériquement à l’avance :

Découpe de la grume

Cette opération de sciage achevée, les planches et madriers obtenus seront stockées en extérieur pendant quelques semaines dans l’attente de l’opération dite de “séchage”, opération qui consiste à diminuer le degré d’humidité du bois, en éliminant une partie de l’eau qu’il contient.

Cette technique repose sur deux principes : apport d’énergie et évacuation de l’humidité. Elle fera partie d’un article ultérieur.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 451 autres abonnés

NE MANQUEZ PLUS RIEN:

Abonnez-vous dès maintenant aux infos de Touschalets, et recevez en direct nos news, tutos, galeries, alertes prix, etc ...

Scroll Up
TROUVER UNE AGENCE
%d blogueurs aiment cette page :