TOUSCHALETS, le spécialiste du chalet et de l'abri de jardin en bois

L’usinage de votre abri

Publié par le 13/01/2017

L’usinage de votre abri

Lors d’un précédent article, nous avions évoqué la phase préalable à l’usinage du bois : le séchage

Le séchage du bois en séchoir artificiel

RELIRE L’ARTICLE

Une fois la phase de séchage terminée, les madriers et lames sont acheminées vers le site de production. C’est là que débute la phase d’usinage.

 Rabotage des madriers avant usinage

Etape 1 : le rabotage des madriers

Lorsque le bois arrive en usine, il est livré brut. La première opération à réaliser va être de le raboter, afin de lui donner cet aspect lisse que vous retrouverez sur votre abri lors de la livraison. Nous apportons une attention toute particulière à cette phase : en effet plus votre bois est lisse et moins il aura tendance à accrocher l’humidité. De même, un bois bien raboté sera plus facile à entretenir au quotidien. 

Madriers rabotés

 

Etape 2 : la réalisation des languettes

En fonction de l’épaisseur des madriers, vous aurez en sortie de machine 1 ou 2 languettes. Dans le cas d’un madrier en 28 mm, il n’y a qu’une seule languette, l’épaisseur du madrier n’étant pas suffisante pour en créer 2. Dans la grande majorité des cas, les madriers à partir du 34 mm sont réalisés avec 2 languettes:

Madriers 28 mm

Madriers 28 mm, 1 languette

Madriers 34 mm et plus

Madriers 34 mm avec 2 languettes

La présence de 2 languettes apporte au madrier une meilleure stabilité, et améliore également l’isolation à l’air et à l’eau. Ces opérations sont réalisées à partir de machines numériques très précises, de manière à vous garantir un calibrage homogène des madriers.

La réalisation des languettes

La réalisation des languettes est une opération réalisée sur des lots entiers, clairement identifiés en fonction du taux d’humidité du bois. Nous prêtons une attention toute particulière à respecter ce critère. En effet, l’usage de deux lots différents avec des taux d’humidité inégaux pourrait ultérieurement générer des différences de calibrage dans le bois. Tout au long du cheminement, nous faisons en sorte de gérer la production par lots, y compris dans le stockage des madriers, de manière à maintenir ce taux.

Les madriers sont stockés par lots

Etape 3 : l’entaillage

Là encore, nous faisons appel à des machines numériques de haute précision pour éviter tout écart dans les encoches. Pour vous garantir une stabilité dans les emboîtements, nos madriers sont fabriqués selon le système Windblock. Le principe est simple : deux encoches, l’une dessus et l’autre dessous, de manière à ce que au moment du montage, les madriers sont emboîtés et bloqués par les madriers supérieurs et inférieurs.

Entaillage des madriers selon le procédé Windblock

Pour rajouter encore un niveau de qualité supérieure à nos madriers, et ce dès le 28 mm, les encoches font l’objet d’un double entaillage. Il s’agit ici d’un double passage en machine qui va permettre de réaliser un petit décroché dans l’encoche. Ainsi, même en cas de rétractation du bois lors d’étés très  chauds, vous n’aurez pas de jours dans les emboîtement de vos madriers dans les angles. 

Double entaillage du madrier

 

Les madriers étant maintenant prêts (rabotés, avec languette(s), avec encoches, ils vont être stockés toujours sur le même principe de traitement par lots.

Madriers entaillés stockés par lots

 

 

Etape 4 : les menuiseries

Les menuiseries requièrent des compétences particulières, pour vous apporter une qualité optimale dans la finition. Les portes sont réalisées sur cadre de manière à pouvoir vérifier les alignements.

Réalisation d'une porte

Nos portes sont menuisées, (pas de portes en Z), équipées d’une serrure à cylindre. Dès les modèles en 44mm, sauf exceptions, on retrouve une finition en lamellé-collé, un double vitrage, et un joint de finition pour une meilleure isolation.

Joint caoutchouc

Joint en caoutchouc

Serrure à cylindre

Serrure à cylindre

Double vitrage

Double vitrage

 

Les éléments constitutifs des portes et des fenêtres sont réalisés sur des machines de précision.

Un aperçu vidéo : la réalisation d’une fenêtre

Etape 5 : le colisage

Tous les éléments constitutifs de votre abri de jardin ont été fabriqués, il reste maintenant à les regrouper. L’assemblage sur palette se fait suivant un ordre bien précis, de manière à pouvoir protéger les pièces sensibles. Le colis doit pouvoir être manipulé sans risques de perte ou de casse d’éléments.

Préparation des palettes

 

Une fois chaque élément positionné, reste à filmer la palette.

Pose du film protecteur et cerclage

 

Et c’est parti pour le grand voyage : direction notre plateforme logistique qui aura à charge de gérer la livraison de votre abri.

 

Chargement des colis

 

 

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 451 autres abonnés

NE MANQUEZ PLUS RIEN:

Abonnez-vous dès maintenant aux infos de Touschalets, et recevez en direct nos news, tutos, galeries, alertes prix, etc ...

Scroll Up
TROUVER UNE AGENCE
%d blogueurs aiment cette page :