TOUSCHALETS, le spécialiste du chalet et de l'abri de jardin en bois

Protéger votre abri des agressions biologiques

Publié par le 24/01/2017

Protéger votre abri des agressions biologiques

Le bois de votre abri de jardin est un matériau vivant qui va être exposé de manière régulière à des agressions biologiques (insectes – champignons) Pour éviter sa détérioration prématurée et pallier à sa putrescibilité, il est nécessaire de lui prodiguer des soins préventifs qui assureront sa durabilité. 

Traitement préventif

Le bois, en tant que matière ligno-cellulosique, constitue un aliment pour les larves et les insectes xylophages, ainsi que pour les champignons lignivores. En effet, il contient des éléments nutritifs (amidon dans l’aubier par exemple) qui favorisent le développement de ces organismes vivants.

Cependant, les risques d’attaques par les champignons, par les insectes xylophages (termites) et par certaines larves xylophages (vrillettes) sont directement liés à l’humidité contenue dans le bois. Dans ce cas, la conception et la mise en oeuvre des ouvrages devront contribuer à préserver le bois, en évitant qu’il soit soumis à une humidification de longue durée. Par ailleurs, les conditions favorables à leur propagation correspondent souvent à une mauvaise hygiène ou à une absence d’entretien des ouvrages, qui entraînent une humidification prolongée du bois.

La résistance du bois parfait (duramen) aux agents d’altération biologique est variable selon les essences, alors que celle de l’aubier est généralement nulle.

Duramen ou bois parfait

Lorsque la durabilité naturelle est insuffisante par rapport aux risques encourus, seule l’application d’un traitement de préservation pourra assurer la protection nécessaire, à condition que la pénétration des produits de traitement dans le bois soit suffisante. Celle-ci dépend de l’imprégnation du bois qui, elle aussi, est variable selon chaque essence.

Les méthodes de traitement :

En matière de traitement préventif, il existe différentes méthodes.  Nous allons les évoquer plus en détail.  L’objectif à garder à l’esprit est de rester au stade du préventif. Lorsque ce stade est dépassé, et qu’une intervention curative est nécessaire, il est alors préférable de faire appel à un professionnel qui sera à même d’apporter une solution efficace. 

1 – L’application d’un traitement multi-usage :

Il existe sur le marché de nombreux produits destinés à apporter à votre abri un traitement préventif insecticide et fongicide. Ces produits sont spécialement étudiés pour une protection optimale des bois extérieurs. Parmi ces produits, on retrouve le traitement multi-usages Plastor.

Traitement multi usages Plastor

Examinons les avantages d’un tel produit :

  • Traitement insecticide bois performant contre vrillettes, lyctus, capricornes et termites (TP8-Protection contre les insectes à larves xylophages et les termites).
  • Traitement fongicide bois efficace contre les champignons de pourriture (TP8-Protection contre la pourriture cubique et fibreuse).
  • Il améliore la durabilité des finitions extérieures (volets, portes, bardages, barrières, portails, auvents, avancées de toitures…) et bois intérieurs surtout en situation humide (charpentes, bois dans les caves, salle de bain …).
  • Confort d’application inégalé en pulvérisation.
  • Le produit est incolore, et ne tache pas le bois. Il est non gras.
  • Ce produit est compatible avec tous types de finitions (lasure, peinture, saturateur …)

 L’application doit être réalisée avant ou dès le montage, en 2 couches (intérieur et extérieur)

Rendement :
En préventif, sur support sain :5 m²/L en 2 couches
En curatif, sur support attaqué : 3 m²/L en 3 couches
Existe en 5L et 25L

Si vous décidez de réaliser le traitement lors du montage de votre abri, pensez à appliquer le traitement sur les languettes des madriers (mâles et femelles) à l’aide d’un pinceau, au fur et à mesure de l’élévation des murs de votre abri. Vous ne pourrez en effet plus atteindre ces parties une fois l’abri monté. En réalisant cette opération pour chaque madrier, il ne vous restera plus qu’à appliquer le produit sur les murs intérieurs et extérieurs en fin de montage.

Le traitement se fait en général à l’aide d’un pinceau, ce qui peut prendre un peu de temps, mais vous pouvez, si vous disposez d’une telle machine utiliser sans problème un pulvérisateur à dos. Ce type d’engin fonctionne la plupart du temps en basse pression et permettra ainsi une bonne diffusion du produit de traitement.

Une aide pratique au traitement de votre abri

Lors de l’opération de traitement, pensez à vous équiper d’un masque de protection adapté.

2 – Le choix d’un abri pré-traité :

On en arrive ici au traitement autoclave. Il s’agit d’apporter au bois un traitement en profondeur destiné à le protéger des agressions biologiques. Les produits de préservation employés sont à base de matières actives dispensées en très faibles quantités et que l’on retrouve dans les domaines phyto-sanitaires et pharmaceutiques.

Les classes d’emploi

Afin de définir le degré de risques encourus par le bois selon les conditions de son utilisation, un système de classement a été mis en place.

Il existe 5 classes, et les entreprises adhérentes s’engagent à respecter la normalisation en vigueur . Celles qui nous intéressent plus particulièrement sont les suivantes :

 CLASSE 2 Bois toujours à l’abri des intempéries. Humidification possible par
condensation occasionnelle
 CLASSE 3 Bois soumis à des alternances d’humidité et de sécheresses,
sans contact avec le sol et sans pièges à eaux (ex. bardage)
 CLASSE 4 Bois en contact avec le sol. Bois immergé en eau douce.
Bois soumis à des humidifications fréquentes ou permanentes

Le traitement Classe 2 concerne essentiellement les bois de charpente, pour une utilisation en intérieur, et à l’abri des intempéries. Les traitements employés dans le cas du traitement des abris de jardin leur confèrent une classification de type 3 ou 4 selon les cas. 

Le traitement peut être réalisé par trempage ou suivant la méthode du traitement à coeur. (en caisson avec technique de vide et pression). Il faut cependant noter que seul LE PIN et LE CHENE accepte le classe 4 « dit à cœur »

Quelques uns des modèles de notre gamme d’abris bénéficient de ce type de traitement. Vous n’avez donc plus à vous soucier de cet aspect. Ce traitement vous apportera une protection optimale aux agressions biologiques, mais ne vous dispense par pour autant de l’application d’un produit de finition. (lasure, peinture, etc …)

L’imprégnation par trempage :

Ce type de traitement est réalisé dans des cuves adaptées à la taille de votre abri, plus ou moins profondes. Il est effectué avec un produit certifié CTBP+

Imprégnation et traitement par trempage

Méthode d’imprégnation par trempage

La durée d’immersion est variable en fonction de l’essence de bois. La teinte obtenue après traitement n’a que peu d’importance. Le produit employé est incolore à la base.

Traitement par trempage

On  ajoute différentes couleurs au produit de traitement pour pouvoir distinguer le bois traité du bois brut. A ce critère, se rajoute une finalité esthétique : en France, la préférence va plutôt vers une teinte marron, en Allemagne c’est le blanc, et en Scandinavie,  essentiellement le rouge foncé.  A chaque pays sa spécificité …

L’imprégnation par traitement autoclave vide et pression :

L’autoclave vide et pression permet d’agir jusqu’au coeur du bois, à  la différence du trempage qui n’agit qu’en surface. L’imprégnation est de  100 à 500 Litres par m³.

Le principe de ce procédé est de remplir toutes les cavités du bois de produit traitant. Dans un premier temps, le bois est ventilé à l’aide d’un vide très fort, puis le produit traitant est ajouté, sous maintien du vide, et pressé profondément dans le bois par surpression.

Un petit aperçu en images pour mieux comprendre :

Procédé de traitement autoclave par Agences Tendille sur Vimeo.

Pour conclure sur ce thème de la prévention, gardez toujours à l’esprit que la résistance du bois est conditionnée par l’application d’un produit de finition adapté.

Les effets de l’exposition à des conditions climatiques rudes (humidité, température, lumière …) sont à prendre en compte dans l’entretien de votre abri de jardin, et notamment les facteurs suivants :

  • Les modifications fréquentes des dimensions de la section des éléments en bois sous l’influence de variations de l’humidité (gonflement et retrait) peuvent provoquer l’apparition de fissures et rendre les surfaces rugueuses.
  • La résistance et la rigidité du bois peuvent être affectées par la variation de sa teneur en humidité.
  • Les couches de finitions qui, soumises à l’usure du temps, n’offrent plus la protection requise.
  • La modification de la couleur du bois sous l’influence de la lumière, en particulier de sa composante ultra-violette.

Privilégiez des produits de finition adaptés et qualitatifs, un entretien régulier et votre abri de jardin vous apportera au fil des ans la même satisfaction qu’au premier jour.

Chalet Luxembourg

Gardez toujours à l’esprit que le bois est un matériau vivant.

 

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 453 autres abonnés

NE MANQUEZ PLUS RIEN:

Abonnez-vous dès maintenant aux infos de Touschalets, et recevez en direct nos news, tutos, galeries, alertes prix, etc ...

Scroll Up
TROUVER UNE AGENCE
%d blogueurs aiment cette page :