TOUSCHALETS, le spécialiste du chalet et de l'abri de jardin en bois

Réussir son projet d’abri de jardin

Publié par le 03/07/2017

Réussir son projet d’abri de jardin

1 – Votre projet : le choix du modèle :

C’est une étape importante dans votre projet. Plusieurs éléments vont devoir être pris en compte :

  • Autorisation administrative : il peut arriver que certaines mairies imposent une surface maximale au sol. Chaque cas étant différent, il est donc conseillé de se rapprocher de sa mairie pour connaitre les possibilités et contraintes.
  • Forme du toit : en général, toit plat ou double pente. Ici, nous sommes essentiellement sur une histoire de goût ou de préférence, mail il se peut également que certaines mairies puissent émettre des réserves voir des interdictions sur certains modèles (pensez à vérifier auprès de l’Urbanisme de votre commune)

Toiture double pente

Abri à toit plat

  • Revêtement de toiture : ici aussi des règles d’urbanisme peuvent vous imposer certains revêtements de toiture (tuiles, ardoises, choix de couleurs), et seule votre mairie pourra vous donner des indications à ce sujet.

Une fois ces informations prises, vous pouvez commencer à vous occuper du choix de votre abri. Ici aussi, vous allez avoir à tenir compte de divers paramètres :

  • L’origine et la densité du bois : lorsque vous consultez différents modèles d’abris sur des sites, ou en points de vente, on peut avoir la sensation de modèles identiques, et pourtant des différences existent et peuvent justifier quelques fois d’écarts de prix. L’origine du bois et sa densité sont à prendre en compte.  Pour évaluer la densité du bois, il existe un moyen très simple : à surface équivalente, pensez à contrôler le poids de la palette. Il sera un bon indicateur. Un bois de faible densité sera souvent la cause de phénomènes de rétractation ou à l’inverse de dilatation très importantes de votre abri.
Rétractation des madriers

Effet de la rétractation des madriers

Dans cet exemple, la rétractation des madriers s’est produite en moins de 10 jours, sans épisode de forte chaleur. Ici, la partie haute de l’abri n’est plus en mesure de descendre, le cadre de la porte devenant une butée d’arrêt, et des jours apparaissent entre les madriers.

Idéalement, votre abri doit avoir un taux d’humidité globale de l’ordre de 12 à 14% à l’arrivée chez vous, ce qui permet dans ce cas un comportement homogène du chalet : le bois est par nature une matière vivante et aura tendance à équilibrer son taux d’humidité avec l’environnement ambiant. Dans le cas évoqué en exemple, les madriers employés lors de la fabrication de l’abri viennent de lots différents, avec des niveaux de séchage différents: un retour à l’équilibre devient plus difficile.

 

  • La dalle de béton :

C’est l’un des points importants de la réussite de votre projet. Elle sera un critère de stabilité, de sécurisation grâce aux diverses possibilités d’ancrage de votre abri de jardin. Son épaisseur sera au minimum de 8 cm, pour de petits modèles d’abri. Lors de la réalisation de votre dalle, pensez à prévoir en sous couche un film polyane.

Ajout d'un film polyane

Ce film aura pour effet d’éviter les remontées d’humidité en surface. Il existe bien sûr des solutions alternatives que nous avons déjà évoquées auparavant, mais la dalle reste néanmoins la solution la plus fiable.

La dalle de béton doit être de la taille précise de votre abri. Dans le cas d’une dalle trop large, vous aurez très vite à faire face à de probables infiltrations au sol  difficilement solutionnables lors d’épisodes pluvieux.

Infiltrations par le sol

Infiltration par le sol lors d’épisodes pluvieux

  • Le soubassement de votre abri :

Lors du montage de votre abri, il est conseillé de poser un soubassement sous les premiers madriers, afin de limiter les risques de remonté d’humidité dans les murs. Divers systèmes existent sur le marché. En voici un relativement facile à mettre en oeuvre : la lame PVC. Conditionnées en longueur de 2.50 mètres, il vous suffit de calculer le périmètre de votre abri pour connaitre la quantité de lames à employer. Ces lames serviront d’isolant entre le sol et le bois. 

D’autres solutions sont possibles comme l’ajout d’un madrier autoclave classe 4, l’ajout de bandes goudronnées ou caoutchouc, mais celle ci reste l’une des plus facile à mettre en oeuvre. Il vous suffira juste de les ajuster à la taille de vos madriers.

2 – Votre projet : la pose :

Dans la majorité des cas, quelques bras supplémentaires, et 1 à 3 jours de travail devraient vous suffire à venir à bout de l’opération de montage. Dans le cas ou cette opération vous semble hasardeuse ou difficile, notre service Pose peut intervenir sur demande.

EN SAVOIR PLUS

 

3 – Votre projet : l’entretien de votre abri :

Un entretien régulier de votre abri de jardin sera le meilleur moyen de lui assurer une pérennité optimale. 

La première opération à réaliser sur votre abri de jardin sera l’application d’un produit fongicide.

Traitement fongicide :

Traitement multi usages Plastor

Plastor Traitement Bois Extérieurs est un traitement en phase aqueuse, prêt à l’emploi et facile d’application qui répond à tous les problèmes du bois selon la destination. Spécial bois très exposés : abri de jardin, menuiserie extérieure, barrière, bardage.

  • Traitement curatif des bois attaqués. Détruit en profondeur totalement les larves xylophages (Lyctus, Vrillettes, Capricornes) et termites dans les bois. Prévient toute réinfestation. Détruit les champignons ( pourriture fibreuse et cubique).
  • Traitement préventif des bois sains. Protège d’éventuelles attaques d’insectes à larves xylophages et des champignons.

Cette opération peut se faire au pinceau ou au rouleau, mais il est souvent plus facile de le faire à l’aide d’un pulvérisateur. Ainsi, lors du montage, vous pulvérisez dans un premier temps les languettes des madriers, puis une fois le montage terminé, les murs (intérieur et extérieur) Il est conseillé de réaliser deux applications.

 

L’application du produit fongicide terminée, laissez passer 48 heures avant d’entreprendre l’étape suivante.

L’application d’un produit de finition :

Le produit de finition saura mettre en valeur votre abri tout en lui garantissant une excellente résistance aux U.V. et une très grande durabilité. Il s’applique de préférence au pinceau en 2 couches, après avoir au préalable appliqué une couche de produit d’imprégnation. Nous reviendrons plus en détail sur les caractéristiques de ces produits lors d’un prochain article.

 

Comme vous pouvez le voir, de nombreux critères sont à prendre en compte pour assurer une durabilité à votre abri, mais nos conseillers sont à votre écoute pour vous accompagner et vous aider dans l’élaboration de votre projet. N’hésitez pas à la contacter.

TROUVER UNE AGENCE

 

 

 

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 451 autres abonnés

NE MANQUEZ PLUS RIEN:

Abonnez-vous dès maintenant aux infos de Touschalets, et recevez en direct nos news, tutos, galeries, alertes prix, etc ...

Scroll Up
TROUVER UNE AGENCE
%d blogueurs aiment cette page :